Dubamix • Jeanne

Nouveau morceau • Jeanne

Extrait de l’album « Communardes Communards » qui sortira le 18 mars 2021. Composition originale d’après

  • « L’anniversaire du 18 mars 1871 » Eugène Pottier, 1887
  • « Jeanne » Eugène Châtelain, c. 1886 (texte chanté par Nada)

Téléchargement gratuit : MP3 / WAV

Crédits

Composition, sampling, programmation : Greg

Guitare : Gé

Chœurs : Salomé

Réalisation artistique : Fifi du 13

Sample utilisé : “Oh comme ils ont rêvé” Michèle Bernard

Mixage : Louis No Joke Studio

Mastering : Krak in Dub & DK Mastering

Tableau accompagnant la vidéo : « Prolétaires » Theophile-Alexandre Steinlen (c. 1900)

Paroles

(Salomé)
Si noire soit notre misère,
Fêtons le grand anniversaire (x2)

(Gé)
Si noire soit notre misère,
Les camarades unissons
Nos cœurs, nos verres, nos chansons :
Fêtons le grand anniversaire !
Jour du peuple ! – en masse levé,
Il échappait à l’embuscade.
Le sol en frémit, le pavé
Se souvient qu’il fut barricade.

Revivons ce cher souvenir !
L’histoire n’a rien d’analogue,
Et du demain qu’on voit venir
Le dix-huit mars est le prologue.
Ils rugissaient, les fédérés,
Sous un état-major de traîtres ;
Les trente sous, exaspérés,
De leurs canons se rendent maîtres.

Le 18 mars est le prologue
Fêtons le grand anniversaire

(Nada)
Jeanne faisait la soupe ;
Mon fils était sur mes genoux,
Quand, tout à coup, la troupe
Parut chez nous.
Je fus pris après la bataille ;
Vaincu, j’étais rentré blessé ;
J’avais à la face une entaille
Et le poignet droit fracassé.

Ma femme maudissait la guerre :
Elle avait mille fois raison ;
Mais elle ne se doutait guère
Qu’on me prendrait à la maison.
Aussitôt, elle tomba morte,
Par les soldats frappée au flanc.
Ils avaient brisé notre porte ;
Plus d’un était ivre et sanglant.

(REF)
Si noire soit notre misère,
Fêtons le grand anniversaire

(Nada)
Jeanne, sur eux, s’était ruée,
Voulant les repousser dehors,
Les misérables l’ont tuée…
Ils ont piétiné son corps…
J’avais lutté pour une idée
Contre les monstres au pouvoir
Dont l’armée était commandée
Par des brigands hideux à voir.

Quand sonna l’heure meurtrière,
J’étais qu’un simple citoyen,
Ma Jeanne était une ouvrière ;
Et tous deux nous nous aimions bien…
Quand sonna l’heure meurtrière,
J’étais qu’un simple citoyen,
Ma Jeanne était une ouvrière ;
Et tous deux nous nous aimions bien…

(Gé)
Alors le pouvoir lâche et fou,
S’évade dans la nuit profonde ;
Paris, la bride au cou
Sent qu’au monde il va mettre un monde
Ce fut le jour des inconnus,
Peuple, sortis de tels entrailles,
C’est un groupe de prolétaires
Qui tient tête aux parlementaires.

Ce fut un matin radieux,
Germinal où tout être bouge,
Les peuples entr’ouvrent les yeux
À la splendeur du drapeau rouge.
Il frange d’or l’humble haillon,
L’horizon bleu s’en illumine,
Il s’en filtre même un rayon
Dans le noir enfer de la mine.

Si noire soit notre misère,
Les camarades, unissons
Nos cœurs, nos verres, nos chansons :
Paris joyeux comme un enfant
Si noire soit notre misère,
Les camarades, unissons
Nos cœurs, nos verres, nos chansons :
Fêtons le grand anniversaire

(REF)
Si noire soit notre misère,
Fêtons le grand anniversaire

=> Plus d’informations sur la commune sur le site du Maitron

Préventes

L’album « Communardes Communards » sera disponible en Vinyle 12″ & CD à partir du mois de mai 2021, vous pouvez le pré-commander dès maintenant